La méditation 3/4 (Communication avec le divin)

Publié le par Mathieu

padmasambhava1.jpg

La communication avec le divin
 


La méditation  « communication avec le divin » demande une maîtrise minimum de la relaxation, de la concentration et de la prière (maîtrise ne veut pas dire être expert).

Malgré tout, cela peut s'enclencher sans que l'on soit passé par les trois premières étapes, mais, nous n'aurons pas de stabilité dans ce domaine.
 

Relâcher, être capable de se concentrer vers un objectif et de prier sans condition.

Notre coeur s'ouvre de plus en plus et nous pouvons apprendre à nous aimer véritablement et à servir son prochain de façon invisible.

Nous sommes de plus en plus réceptifs aux grandes pensées pures qui se logent en nous quand nous demandons à partager avec les fréquences de lumière des mondes invisibles.

Plus nous allons nous aimer, moins nous aurons de tensions, plus les êtres divins pourront rentrer en contact avec nous facilement et vice et versa.

Mais attention, ceci, bien qu’étant attrayant est loin d'être une fin en soi et ne peut être une preuve d’une quelconque réalisation.

Cette étape annonce notre naissance dans le monde spirituel invisible.

C'est une véritable aide pour découvrir intérieurement qui nous sommes (ce que nous sommes n'est ni ce que nous étions, ni ce que nous serons, cela na rien à voir).

Par contre, il y a un travers à ce stade à éviter.

Souvent, il est conseillé de ne rien demander d'égoïste car ouvert aux sphères spirituelles, nos demandes égoïstes ne peuvent être repondues que par des êtres limités et si ces demandes sont trop répétitives elles abaisseront nos fréquences et amèneront de la souffrance, dûe à la nature de la demande.

Mais comme pour la prière, parfois un peu d'égoïsme permet de s'ouvrir à autre chose, ensuite à condition de ne pas s'y attarder et que rien ne soit négatif dans la demande.

Les demandes dans la communication répondent aux mêmes lois que pour la prière, à la différence que vous recevez des réponses télépathiques, cela se vît comme une conversation.

Quelques pensées clefs dans ce domaine :


Les êtres divins ne répondent jamais par oui ou non (la dualité n'existe pas dans ces fréquences).

Les êtres divins ne se nomment jamais (il n'y a pas d'identification dans l'univers divin).

Les êtres divins ne répondent qu’aux questions spirituelles ou à celles qui servent le plus grand nombre.

Si les êtres divins répondent à nos préoccupations personnelles, c'est qu'ils veulent nous ouvrir plus aux autres et leur réponse sera dirigée à l'aide au plus grand nombre.

Enfin « je » n'existe pas chez les êtres divins.

Les êtres divins les plus « élevés » sont pur amour. Leur réponse ne passe pas par l'esprit et s'inscrit directement dans notre être. Nous ne nous apercevons de leur intervention que par notre transformation après coup.

Je ne parle pas des êtres de fréquences intermédiaires, car l'important est d'apprendre à aimer alors plutôt que de communiquer avec les êtres intermédiaires aux plus hautes fréquences, il est plus utile de leur transmettre gratuitement notre amour et gratitude car nous sommes tous interdépendants.


À ce stade, en même temps ou peut-être un peu avant, l'amour inconditionnel ce développant, ce qui va le freiner, ce sera le mensonge contre nous-même. 

Publié dans La méditation

Commenter cet article

anne 18/02/2010



bonsoir Mathieu,

Merci, merci beaucoup! pour les 3 enseignements progressifs, que j'assimile progressivment:
c'est comme une lumière qui éclaire et qui élargit la conscience,
et aussi comme la main d'un ami qui guide sur le chemin.

Le mensonge contre soi-même, ce brouillard qui obscurcit; il peut être si difficile de simplement voir ce qui est, dans toute sa merveille et toute ses limites aussi , et d'assumer sa
responsabilité dans le détachement et l'engagement.

En vous souhaitant Lumière et joie pure

Anne